Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

C4Hydro au Salon des Maires : Accompagner les collectivités face au risque legionelle

Oct 25, 2019 | Archives

Parce qu’elles doivent veiller à la sécurité et à la santé de leurs administrés, les collectivités doivent légalement et éthiquement prévenir le risque légionelle. Les 19, 20 et 21 novembre 2019, Le Salon des Maires sera l’occasion pour C4Hydro de présenter ses solutions de prévention du risque légionelle grâce à la détection rapide en autocontrôle des foyers de développement de la bactérie Legionella pneumophila. 

Une technologie de détection de la bactérie Legionella pneumophila en 48h spécialement adapté aux besoins des communes. 

C4hydro est l’une des pousses de la technologie Diamidex créée par des chercheurs du CNRS. Cette technique innovante permet de dénombrer les bactéries Legionella pneumophila présentes dans les réseaux d’eaux chaudes sanitaires sur site et 5 fois plus vite qu’en laboratoire. 

La bactérie Legionella pneumophila se développe dans les réseaux d’eau chaude et entraine la légionellose. Cette pneumopathie est mortelle dans 10% des cas et elle fait partie des maladies à déclaration obligatoire. Pour les communes avec des populations à risques comme les personnes âgées, ce taux de mortalité monte à 50%. 

Protéger sa population contre la légionellose grâce à une gestion de prévention des risques.  

De nombreux équipements publics sont des endroits à fort potentiel de développement de la bactérie Legionella pneumophila. Par exemple :  

  • Les douches des bâtiments publics : dans les gymnases, les piscines municipales ou les centres de soins. 
  • Les internats : Chaque année pendant les vacances scolaires, les internats se vident. Un moment de vigilance particulier sur la détection légionelle doit se faire donc à chaque rentrée. 
  • Les centres de loisirs et de vacances : Comme pour les internats, la présence occasionnelle du public et des réseaux d’eaux souvent peu entretenus sont des vecteurs de développement des bactéries.
  • Les brumisateurs et les fontaines : Sur les places publiques en été, la chaleur des réseaux et l’inhalation par les brumisateurs sont vecteurs de la maladie.
  • Les logements collectifs et les logements sociaux : Les réseaux d’eaux chaudes sanitaires sont particulièrement sensibles. Les collectivités peuvent soutenir les efforts des bailleurs et des syndics de copropriété pour éviter que des scandales sanitaires n’arrivent. 

Les Kits de détection Legio EZ-Test permettent de déceler rapidement la présence des Legionella pneumophila tous sérogroupes. Notre protocole simple permet d’opérer sur site et de prendre les mesures idoines si une contamination est avérée.

Pour en savoir plus :

Qu’est-ce que l’on appelle « risque légionelle » ?

Ce terme fait référence à la probabilité de développement de la bactérie, en particulier la souche Legionella pneumophila dans les réseaux d’eau chaude, d’eau froide ou des tours de refroidissement.  Elle prolifère à température ambiante, particulièrement dans les conduites peu entretenues. Lors de la projection de microgouttelettes, la bactérie entre dans l’organisme par inhalation. Elle peut entraîner une maladie mortelle :  la légionellose.

Tout dispositif projetant des aérosols peut donc être une source potentielle d’infection. À ce titre, les douches, les spas, où encore certains climatiseurs, mais surtout les brumisateurs doivent faire l’objet d’une surveillance particulière. Ces derniers sont de plus en plus nombreux dans les espaces publics. Par exemple, sur les terrasses de cafés et de restaurants, les parcs de loisirs, les événements en plein air, les aires d’autoroute, les campings, ou encore les rayons de produits frais des supermarchés.

Notre expert vous accompagne

Sur le stand F83 du pavillon 4, nous proposons une consultation sur vos méthodes actuelles de prévention afin d’évaluer comment les solutions Legio EZ peuvent vous aider à anticiper et mieux prévenir le risque Legionella.

Pin It on Pinterest