Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Alerte canicule et ruée sur les brumisateurs  : Attention au risque légionelle !

Juin 28, 2019 | Actualités, Non classifié(e) | 0 commentaires

Ventilateurs, climatiseurs, brumisateurs, piscines et fontaines… Avec une température ressentie qui devrait atteindre les 48 °C dans la moitié nord de la France, tous les moyens sont bons pour rester au frais. Alors que le niveau 3 du plan canicule est activé dans de nombreuses préfectures, les rayons des magasins proposant des dispositifs de rafraîchissement ont été dévalisés.

Les communes en première ligne pour lutter contre la chaleur

À l’image de Poissy dans les Yvelines, où un brumisateur collectif a été installé pour rafraîchir les passants sur la Place de la Mairie, les villes mettent en place des moyens importants pour soulager les habitants des températures extrêmes. À Paris, les horaires d’ouverture de certaines piscines vont être étendus pour rendre la baignade accessible au plus grand nombre, parfois jusqu’à 22H30. En outre, des fontaines d’aspersion vont être installées aux quatre coins de la capitale et les parcs et jardins publics seront ouverts 24 heures sur 24. Le dispositif Chalex permettant de recenser les personnes âgées ou à risque et de surveiller systématiquement leur état de santé va être activé et des gourdes seront distribuées aux sans-abris ainsi que des cartes indiquant l’emplacement des fontaines d’eau potable dans toute la ville.

La réglementation sur les brumisateurs collectifs a fait l’objet de plusieurs renforcements

Depuis 2018, les installations collectives de brumisation d’eau dans les Etablissements Recevant du Public et les lieux accessibles au public doivent se soumettre à des règles strictes en termes d’installation et d’entretien des équipements[1]. Les analyses d’eau réglementaires doivent être réalisées à une fréquence bisannuelle. Si la concentration en L. pneumophila s’avère supérieure à 1000 UFC/L, l’exploitant devra procéder à l’arrêt immédiat du système. Il devra en outre mettre en œuvre les actions correctives nécessaires puis refaire une analyse. La remise en service sera autorisée uniquement si le résultat est inférieur à 10 UFC/L.[2].

réchauffement climatique

La hausse des températures favorise la légionelle

Une vague de chaleur signifie que des eaux habituellement froides et non propices à la bactérie peuvent dépasser les 25 °C en période de canicule et devenir un foyer potentiel de développement des légionelles.

En outre, les dispositifs de rafraîchissement précédemment mentionnés, qui sont généralement utilisés de manière ponctuelle, vont être sollicités en permanence durant les fortes chaleurs, ce qui signifie qu’en cas de contamination de l’eau, le risque de transmission sera accru.

Dans les piscines, la fréquentation extrême en période de canicule engendre un taux de germes et de matières organiques qui a tendance à neutraliser le chlore. Tandis que l’agitation constante de l’eau entraîne son évaporation partielle. Le milieu devient ainsi plus favorable à la prolifération de diverses bactéries, dont les légionelles.

 

Une vigilance qui doit être renforcée pour les personnes âgées

L’OMS recense sur l’ensemble des cas notifiés de maladies, 75 à 80 % de personnes de plus de 50 ans. Elles font face à un affaiblissement physique supplémentaire durant les fortes chaleurs, leur risque de développer une légionellose en cas de contact avec la bactérie est donc accru.

La canicule impactant de plein fouet les seniors, des mesures ont été mises en place pour leur donner accès au maximum de dispositifs de rafraîchissement. Les EHPAD ont ainsi prévu des salles climatisées et 600 brumisateurs ont été distribués dans les maisons de retraite parisiennes. Une communauté de commune de la Vienne a même prévu la gratuité des piscines pour les plus de 50 ans durant cet épisode climatique difficile. Dans cette situation, le risque de contracter une légionellose est démultiplié, en raison de l’accumulation de plusieurs facteurs : la sensibilité particulière à la chaleur de la catégorie des plus de 50 ans signifie que les équipements du type brumisateur, douche ou climatiseur à pile seront utilisés par ces derniers à une fréquence encore plus élevée que le reste de la population, soit un risque accru de contact avec Legionella, en cas de contamination de l’eau. Agnès Buzyn mettait déjà en garde contre le risque de légionellose lié aux climatiseurs dans les EHPAD lors de la canicule de 2018.[3]

Les personnes âgées présentent d’autre part en temps normal une vulnérabilité très élevée à la légionellose.

Comment réduire les risques même en cas de fortes chaleurs ?

Outre les analyses réglementaires obligatoires, il est préconisé de réaliser des autocontrôles sur les réseaux d’eau tous les mois. La température augmentant dans les conduites d’eau froide, ces dernières doivent aussi faire l’objet de tests. Les établissements de santé et les EHPAD étant particulièrement touchés par la légionelle hors sérogroupe 1, il est primordial de se procurer des kits de tests permettant la détection de tous les sérogroupes de L. pneumophila.

 

Pour en savoir plus :

Qu’est-ce que l’on appelle « risque légionelle » ?

Ce terme fait référence à la probabilité de développement de la bactérie, en particulier la souche Legionella pneumophila dans les réseaux d’eau chaude, d’eau froide ou des tours de refroidissement.  Elle prolifère à température ambiante, particulièrement dans les conduites peu entretenues. Lors de la projection de microgouttelettes, la bactérie entre dans l’organisme par inhalation et peut entraîner une maladie mortelle, la légionellose. Tout dispositif projetant des aérosols avec peut donc être une source potentielle d’infection. À ce titre, les douches, les spas, où encore certains climatiseurs, mais surtout les brumisateurs doivent faire l’objet d’une surveillance particulière. Ces derniers sont de plus en plus nombreux dans les espaces publics tels que les terrasses de cafés et de restaurants, les parcs de loisirs, les événements en plein air, les aires d’autoroute, les campings, ou encore les rayons de produits frais des supermarchés.

 

Sources :

Code pénal, Article 226, Légifrance, mai 2011, https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417580&dateTexte=20091206

Discours Vie Publique, Interview de Mme Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé à Europe 1 le 8 août 2018, sur la fin de l’épisode caniculaire et la protection des personnes âgées dépendantes, 8 août 2018, http://discours.vie-publique.fr/notices/183001625.html

France 3 Régions, Canicule : les EHPAD et les maisons de retraite vont affronter les fortes chaleurs en Paca, 24 juin 2019, https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/canicule-ehpad-maisons-retraite-vont-affronter-fortes-chaleurs-region-cette-semaine-1689820.html

Helbig, J., Bernander, S., Castellani Pastoris, M. et al., Pan-European Study on Culture-Proven Legionnaires‘ Disease: Distribution of Legionella pneumophila Serogroups and Monoclonal SubgroupsEur J Clin Microbiol Infect Dis (2002) 21: 710. https://doi.org/10.1007/s10096-002-0820-3, accédé le 20 juin 2019

La Nouvelle République, Canicule : piscine gratuite pour les plus de 50 ans, 24 juin 2019, https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/civray/canicule-piscine-gratuite-pour-les-plus-de-50-ans

Le Parisien, Yvelines : des idées pour se rafraîchir, 23 juin 2019, http://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-des-idees-pour-se-rafraichir-23-06-2019-8100948.php

Ministère des Solidarités et de la Santé, SYSTEMES COLLECTIFS DE BRUMISATION D’EAU, Prévention de la légionellose : obligations et bonnes pratiques à mettre en œuvre, janvier 2018, https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_prevention_legionellose-brumisation.pdf

Organisation Mondiale de la Santé, Legionellosis, https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/legionellosis, 16 février 2018

 

 

 

[1] articles L.1335-3, L.1335-4, L.1335-5 et L.1337-10 du code de la santé publique ; décret du 27 avril 2017 relatif à la prévention des risques liés aux systèmes collectifs de brumisation d’eau ; arrêté du 7 août 2017 relatif aux règles techniques et procédurales visant à la sécurité sanitaire des systèmes collectifs de brumisation d’eau, pris en application des dispositions de l’article R. 1335-20 du code de la santé publique.

[2] Article 221-6 du Code pénal, modifié par Loi n°2011-525 du 17 mai 2011 – art. 185

[3] http://discours.vie-publique.fr/notices/183001625.html

Notre expert vous accompagne

Nous proposons une consultation sur vos méthodes actuelles de prévention afin d’évaluer comment les solutions Legio EZ peuvent vous aider à anticiper et mieux prévenir le risque Legionella.

Pin It on Pinterest